Guillaume Nicoulaud @ordrespontane All views are my own. Without data, you're just another person with an opinion. Oct. 06, 2019 3 min read

Évidemment, la baisse des taux orchestrée par la BCE a un effet direct sur la charge de notre dette publique (i.e. le poids des intérêts que nous payons à nos créanciers.) #Thread

NB : le montant d’intérêts que nous payions sur nos obligations déjà émises avant la crise n’a pas changé. En revanche, toutes les obligations émises depuis l’ont été à un taux moindre, y compris celles qui nous ont servi à rembourser nos anciennes dettes.

Je rappelle qu’au 30 juin 2008, nos emprunts à 10 ans (par exemple) nous coûtaient 4.61% et qu’il y a quelques jours, le Trésor a emprunté 5.8 milliards sur 10 ans à un taux parfaitement usuraire de -0.24% (oui, *moins* zéro virgule vingt-quatre pourcent).
 https://www.aft.gouv.fr/fr/publications/communiques-presse/20191003-emission-oat 

Grâce aux données de l’Insee, on peut se faire une image plus générale : à la fin du 2nd trimestre 2008, nous avions 1 313 milliards d’euros de dette publique (au sens de Maastricht) et, au cours de l’année qui a suivi, nous avons payé 53.3 milliards d’euros d’intérêts.

Or, à la fin du 2nd trimestre 2018 (10 ans plus tard), notre dette publique atteignait 2 301 milliards (+75.2%) mais, au cours de l’année qui a suivi, nous n’avons payé que 35.5 milliards d’euros d’intérêts (-27.7%).

Graphiquement, ça ressemble à ça :

Grossièrement, ça signifie que le taux d’intérêt moyen sur notre dette publique est passé de 4.1% à 1.7% dans l’intervalle. Inutile de vérifier : nous ne nous sommes jamais, de toute l’histoire de France (quelle que soit votre date de début préférée), endettés à si bon compte.

En plus de ça, il n’est pas inutile de rappeler que la politique monétaire de la BCE est en partie mise en œuvre par la Banque de France et que ladite Banque de France est une institution aussi publique qu’il est possible de l’être.

Or, il se trouve que, pour notre banque centrale, cette politique est extraordinairement rémunératrice. En 2018, par exemple, la BdF annonçait des profits de 4 624 millions d’euros — 20% de plus que le groupe Société Générale (3 864 millions).

Ces profits viennent, pour l’essentiel, du gigantesque portefeuille obligataire de la BdF (qui, suite à la mise en œuvre du ‘programme PSPP’, détient environ 20% de la dette de l’État) mais aussi des taux d’intérêts négatifs pratiqués sur les réserves des banques.

Et il se trouve aussi que la BdF distribue l’essentiel de ces énormes profits à son actionnaire unique sous forme de dividendes. En 2018, ça faisait quand même 3.2 milliards d’euros auxquels il faut rajouter 2.4 milliards d’impôts sur les bénéfices.

Pour mémoire, voici ce que la BdF a rapporté à l’État ces dernières années (en milliards d’euros) :
2012 : 5.50
2013 : 4.15
2014 : 3.65
2015 : 3.45
2016 : 4.50
2017 : 5.00
2018 : 5.62

Évidemment, si l’inflation devait (enfin) redémarrer, l’État ferait une troisième bonne affaire puisque la valeur réelle de ses dettes fondrait comme neige au soleil — pour ses créanciers, en revanche, c’est le bain de sang garanti.

Et je rappelle que vous êtes sans doute nombreux à être des créanciers de l’État sans même le savoir. Le portefeuille de la Préfon (régime complémentaire de la fonction publique), au hasard, est littéralement bourré d’obligations émises par l’État. #JeDisÇaJeDisRien

Évidemment, ce n’est pas pour ça que la BCE pratique cette politique monétaire mais le fait est que ça arrange plus qu’un peu les affaires de nos États impécunieux et que, pour le moment, ce sont les (petits) épargnants et les entreprises qui en paient les frais. #Fin


You can follow @ordrespontane.



Bookmark

____
Tip: mention @threader_app on a Twitter thread with the keyword “compile” to get a link to it.

Enjoy Threader? Sign up.

Threader is an independent project created by only two developers. The site gets 500,000+ visits a month and our iOS Twitter client was featured as an App of the Day by Apple. Running this space is expensive and time consuming. If you find Threader useful, please consider supporting us to make it a sustainable project.