Caroline De Haas+ Your Authors @carolinedehaas Militante féministe #NousToutes, cheffe d'entreprise, #LoiTravailNonMerci, créatrice de @les_expertes - DM ouverts Oct. 17, 2019 5 min read + Your Authors

[ANALYSE] Marlène Schiappa a annoncé un budget de 1,1 milliard d'euros dédié à l'égalité femmes - hommes et à la lutte contre les violences. Je suis allée regarder en détail. La suite va vous étonner (ou pas). ⤵️

Si vous voulez télécharger le document d'analyse en intégralité, c'est ici :  https://gallery.mailchimp.com/c3456bbbde07c441617e0fe02/files/18d85d70-db2c-46c6-8648-4d4b924e2c0a/Analyse_DPT_NousToutes.pdf 

Donc, mercredi, le @gouvernementFR a publié le document de politique transversale sur l’égalité, qui liste toutes les dépenses prévues en 2020 par l’État pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes et lutter contre les violences.
 https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2020/pap/pdf/DPT/DPT2020_egalite_femmes_hommes.pdf 

Quand on prend le temps de se pencher sur les 208 pages de ce document de politique transversale (DPT), on va de surprise en surprise. Le niveau d'escroquerie est tout simplement incroyable. cc @valeriomotta

1️⃣ Première surprise, alors que Marlène Schiappa annonçait 1, 1 milliard d’euros de budget, le document prévoit seulement 557 millions de crédits de paiement.
Pour être validées, les dépenses doivent avoir la double validation : crédits d’engagement et crédit de paiement.

Les crédits de paiement (577 millions) sont donc les seuls crédits validés du budget. Les autres ne sont pas confirmés. Marlène Schiappa aurait dû préciser que le budget était de 1,1 milliard « dont la moitié des crédits pas vraiment sûre ».

2️⃣ Deuxième surprise, on découvre que le milliard que la Secrétaire d’État explique mettre dans la lutte contre les violences et l’égalité est en fait… composé à 75% de dépenses à l’international.

Au total, sur les 1,1 milliard d’euros, c’est 75% des dépenses qui iront dans des projets de coopération internationale. Seul 25% du budget présenté par Marlène Schiappa servira à faire progresser l’égalité et à lutter contre les violences sexuelles en France.

Comment est calculé ce montant (énorme) de dépense dans les programmes de coopération et de développement ? C’est expliqué dans le document budgétaire :

Sur les budgets qui seront donnés au Fonds africain de développement (FAD), le gouvernement français estime donc que 75% seront consacrés à l’égalité. Comment ? Parce que 75%, c’est la part des projets de la FAD obtenant des « résultats satisfaisants » en termes d’égalité. 😳

Encore mieux, les 767 792 596 € du programme 110 « Aide économique et financière au développement » sont des budgets pluriannuels (engagés sur 3 ans). Marlène Schiappa ne s’encombre pas de ce détail, elle met tout dans le budget 2020.

3️⃣ Troisième surprise, les modes de calcul du budget transversal porté par Marlène Schiappa. On découvre que les 577 millions prévus (et sécurisés) sont construits de manière… originale pour ne pas dire complètement farfelue.

Le budget transversal égalité présente par exemple une dépense de 138 millions de dépenses liées à @EducationFrance.

L’Éducation Nationale investit 138 millions d’euros par an sur l’égalité filles garçons et la lutte contre les violences ? Non. Ne rêvez pas. (@jmblanquer a d'autres priorités à son agenda comme par exemple s'en prendre aux femmes voilées)

Ces dépenses correspondent au salaire des … enseignant.e.s de 1er et 2nd degré. En effet, le gouvernement considère que chaque enseignant.e parle d’égalité aux élèves et considère donc qu’une partie de leur salaire concoure à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Comment est fait le calcul ? Le DPT 2018 l'expliquait (voir illustration). Ils ont enlevé le paragraphe l'an dernier.

4️⃣ Quatrième surprise, lorsque l’on regarde la ligne qui baisse le plus dans le budget. C’est le programme 124-20, qui concerne les personnels (fonctionnaires) qui mettent en œuvre les politiques publiques décidées par le gouvernement.

C’est vrai que pour démultiplier une priorité au niveau national, c’est logique de baisser le nombre d’emplois.

Intéressant (sic). Le DPT égalité indique que le programme 124-20 (personnels mettant en œuvre les politiques pour les droits des femmes) est de 18 millions. Mais sur le document budgétaire de la cohésion sociale, il est prévu 13 millions Qui dit vrai ?

5️⃣ Cinquième surprise, on découvre à la lecture du document que 560 places auraient été créées en 2019 pour l’hébergement des femmes victimes de violences. Les associations qui gèrent ces logements n'en n'ont pas vu la couleur.

Résultat, question. Est-ce que les 250 places annoncées par @EPhilippePM pour 2020 seront créées ? Ou c'est juste pour faire joli dans les documents budgétaires ? 😡

6️⃣ Sixième surprise, Marlène Schiappa a présenté son budget comme un effort sans précédent pour faire reculer les violences sexistes et sexuelles. Mais la plupart des dispositifs prévus au budget ont été créés … bien avant l’élection d’Emmanuel Macron.

Les 73 psychologues que Marlène Schiappa a annoncé en toute modestie avoir recruté dans les commissariats existent depuis 2007. 🙄

Les correspondants locaux de lutte contre les violences intrafamiliales depuis 2005.
Source :  https://www.liberation.fr/societe/2007/11/21/un-nouveau-plan-pour-les-femmes-battues_8580 

7️⃣ Septième surprise, Marlène Schiappa attribue à la politique d’égalité l’intégralité de dispositifs qui ne sont pas uniquement consacré à cette thématique. Pourquoi s'embêter avec la réalité ?

C’est le cas des correspondants départementaux « aide aux victimes » dont les rémunérations sont comptabilisés « lutte contre les violences » alors qu’ils ne sont pas du tout uniquement mobilisés sur ce sujet mais sont à disposition de toutes les personnes victimes.

Les "correspondants territoriaux de prévention de la délinquance" sont également comptés. Ils sont chargés de la prévention de la délinquance en général. Des violences au sein du couple mais aussi des trafics aux alentours des lycées.
 http://www.ardennes.gouv.fr/IMG/pdf/pour_l_amelioration_des_relations_entre_la_population_et_les_forces_de_securite_de_l_etat.pdf 

C’est également le cas de la politique d’action sociale de la fonction publique. Marlène Schiappa considère que les 1 million d’euros mobilisé chaque année pour le logement d’urgence des fonctionnaires concerne exclusivement les femmes. Apparemment, non.

C’est enfin le cas des intervenants sociaux en gendarmerie. Les violences font partie de leur travail mais considérer que l’entièreté de leur temps de travail concoure à la lutte contre les violences est grossier.
Source :  http://www.aniscg.org/fr/pages/competences-3.html 

C'est la fin de ce thread !
Pour télécharger le document complet, c'est ici :  https://gallery.mailchimp.com/c3456bbbde07c441617e0fe02/files/18d85d70-db2c-46c6-8648-4d4b924e2c0a/Analyse_DPT_NousToutes.pdf 

Monsieur le président @EmmanuelMacron, la lutte contre les violences mérite mieux que cela. La désinvolture avec laquelle votre gouvernement traite les violences sexistes et sexuelles est sidérante.


You can follow @carolinedehaas.



Bookmark

____
Tip: mention @threader_app on a Twitter thread with the keyword “compile” to get a link to it.

Enjoy Threader? Sign up.

Since you’re here...

... we’re asking visitors like you to make a contribution to support this independent project. In these uncertain times, access to information is vital. Threader gets 1,000,000+ visits a month and our iOS Twitter client was featured as an App of the Day by Apple. Your financial support will help two developers to keep working on this app. Everyone’s contribution, big or small, is so valuable. Support Threader by becoming premium or by donating on PayPal. Thank you.


Follow Threader