Note: This thread is related to #Coronavirus #COVID19

Follow the World Health Organization's instructions to reduce your risk of infection:

1/ Frequently clean hands by using alcohol-based hand rub or soap and water.

2/ When coughing and sneezing cover mouth and nose with flexed elbow or tissue - throw issue away immediately and wash hands.

3/ Avoid close contact with anyone that has fever and cough.

Mathieu M.J.E. Rebeaud+ Your Authors @Damkyan_Omega MScEng in Biosciences. PhD Candidate in Biochemistry @goloubinofflab. Grumpy Vegan. Metalhead. Potichats. W.Oodendijk. Philosophe jardinier. Jeune plein de jus. May. 31, 2020 8 min read + Your Authors

1/ J’ai fait une jolie pause. Utile et nécessaire, dans la forêt et loin de Twitter. Loin de beaucoup de gens et de choses en fait. Et je suis de retour, avec plusieurs points à éclaircir et à préciser. Et ce texte sera écrit d’une traite et sans relecture.

2/ Donc Thread ou Fil, tu lis ou tu fais ce que tu veux c’est un self ici. C’est un peu un bon début pour commencer mon ressenti des derniers mois. C’est long et court à la fois ce qu’on a vécu plus ou moins collectivement dans le confinement.

3/ On a tous vécu des histoires de nos côtés, des petits morceaux de vie, de trouble, de joie. De solitude. De nécessité de faire des choses, utiles ou non, depuis chez soin. A l’hôpital, en aidant les autres. En étant là pour soutenir, pour continuer comme si de rien n’était.

4/ En étant un peu perdus, démunis face à une situation assez inédite depuis plusieurs dizaines d’années.Des morts. Des vies stoppées. Des gens parqués chez eux. Des situations compliquées, ou joyeuses. Des pauses bienvenues ou du stress journalier.

5/ Des gens qui se battent dans les structures de soin avec ou sans matériel pour sauver des vies, pour faire leur travail. Des gens qui sont obligés d’adapter leur train de vie. De changer pas mal de choses et de s’adapter tant bien que mal.

6/ De constater à quel point des décisions peuvent être bonnes ou non quand on les conteste après plusieurs semaines, à quel point tout le monde devient spécialiste dans son coin des infos, de comment gérer mieux, faire mieux.

7/ C’est un constat qui rétroactivement je fais pour moi aussi. On se sent peu affecté par ce qu’il se passe, on se dit qu’on va bosser comme avant, que ce n’est pas si grave. Que les choses ne sont pas si terribles au final, que c’est un peu des vacances bizarres au fond.

8/ Qu’on va pouvoir se concentrer sur plus de temps pour nous aussi, même si on a l’habitude de ne pas aimer la foule et les gens. Que la proximité des autres n’a jamais été quelque chose de vital.

Je vais parler de moi et de la suite dorénavant, les diatribes sur le nous, le

9/ …confinement, le ressenti, et d’autres ont déjà été traitées de 1000 manières dans Heidi, dans le Figaro, dans 100 autres médias et par des gens bien plus compétents que moi, qui sont soit sociologues, psy, spécialistes de la santé, ou que sais-je.

10/ Mais de mon côté j’ai après avoir pris du recul ces derniers jours constatés plusieurs choses assez importantes. D’un, le confinement à un effet sur beaucoup de gens, moi y compris. Sous prétexte de ne pas perdre l’habitude, je me suis mis à travailler encore plus depuis la…

11/ …maison, doctorant en biochimie et bossant sur un gros papier en ce moment en bio-informatique et en analyses faisables depuis la maison, j’ai profité de donner un coup de collier sur ce projet.

12/ Quitte à en faire des journées de 08h du matin à 01h du matin sans trop faire autre chose que de l’ordinateur et en passant sur Twitter, en passant souvent sur Twitter.

Depuis mi-février, je parlais du Covid-19. De la Corée au début et des événements de la secte…

13/ …Shincheonji avec les « super-spreader ». Dans notre labo, dès début février, on se demandait si on n’allait pas avoir une épidémie, voir une pandémie plus grave que prévue, parce que les données venant de Chine n’étaient pas rassurantes et les retours étaient confus.

14/ En voyant les retours de la Corée et la vitesse de transmission, des possibilités un peu inquiétantes étaient envisageable.

15/ Jusqu’à mi-mars où en suivant les événements terribles de l’Italie qui s’est mangée le Covid en pleine face dans une région vieillissante et la propagation en Europe, notre université a décidé de fermer les portes.

Bref, la suite est assez standard dans le déroulement.

16/ La recherche de médicament, se renseigner sur ce virus, car étant moi-même scientifique j’ai commencé à lire beaucoup. A me nourrir de science du Covid.

17/ Tous les jours, à en écrire deux articles scientifiques avec @FZores et en en parlant beaucoup, trop surement avec @Le___Doc, @LehmannDrC @kendette, @LUppsala, etc. Des scientifiques, des journalistes, des amis, des proches. Vivre Covid. Manger Covid.

18/ Parler Covid.

Vous savez tous ce qu’il se passe sur la Chloroquine, l’HCQ ou Didier Raoult. Moi aussi. Et ce chapitre, qui est comme celui de Covid est clos de mon côté.

19/ Je ne veux plus en parler, je ne veux plus débattre inutilement de cette personne, de son traitement, des pour et des contres. Surtout pas là, surtout pas comme ça.

20/ Comprenez bien que les menaces, les propos ultra virulents (cocasse en cas de pandémie) et le comportement dégueulasses des gens ne me donne plus envie d’en parler. J’ai envie de parler de science. De LCA, de partager des jolis articles, des jolies histoires.

21/ De parler des chats, de parler des avancées de mon domaine.

Je sature de Covid. Je sature de Raoult. Je sature de cet enfermement sur UN sujet. De ne parler que de ça dans mon temps libre, de ne supporter que ça.

22/ On est face à des croyants, des gens qui veulent croire à une solution qui pourrait marcher. La science ne se fait pas comme ça.

J’ai lu les menaces de mort sur Drosten. Sur les scientifiques brésiliens qui ont fait une étude sur CQ.

23/ J’ai vu les 10000 interventions de Raoult dans la presse, sur Youtube, dans tous les médias possibles pour dire qu’on ne l’écoute pas, qu’il est antisystème dans son IHU flambant neuf, payés par les fonds publics, et Mérieux, et Sanofi.

24/ J’ai lu l’énervement, la haine, la colère et les attaques idiotes. J’ai vu les usurpations d’identités de Pr. de l’IHU, de Paris Descartes. J’ai lu les études, les centaines de preprints, de conneries de partout.

25/ De « le Brésil/le Sénégal/la Russie fait mieux parce que HCQ », sans prendre en compte les chiffres faussés, la démographie, l’absence de tests, etc. J’ai lu tout ça.

26/ J’ai vu les retours sur l’étude de The Lancet et les constats que ça ne serait pas si bien, et la science avance comme ça, avec des remises en question. Pas des croyances.

Des preprints dégueulasses jusqu’à la lie. A en devenir une carricature de ce que je suis.

27/ A en devenir chiant pour les autres, pour moi. A ne parler que de ça, parce que COVID ICI, RAOULT LA-BAS, CONNERIE PARTOUT, JUSTESSE NULLE PART.

Et j’en suis lassé, ce n’est pas intéressant en fait. @UnMondeRiant parlait de faire différemment.

28/ Je ne sais pas, mais moi je vais juste arrêter de parler de toutes ces conneries pour le moment. C’est terrible mais pour le moment tout le monde est gêné parce qu’on n’a pas de traitement qui a fait preuve d’une grande efficacité, ou même d’une efficacité modeste.

29/ Aucune étude n’est fulgurante. Le Remdesivir diminue un peu la durée d’hospitalisation. Wow. Such Greatness. Le plasma de convalescents doit être validé. Le Tocilizumab on ne sait pas trop. Le Kaletra ne fonctionne pas. Les autres molécules pas mieux pour le moment.

30/ Arrêter les RCT est idiot à mon sens aussi. On devrait terminer. J’attend Recovery, le travail du Dr. Boulware, de Solidarity et même de Discovery. Bref on nage dans la panade.

Pour résumer : Je ne parle plus de Raoult.

31/ De l’IHU et des gamineries en mode « tu es contre un médicament » alors que depuis le 17 mars je dis pareil, revoyez ce que j’ai dit dans le Télégramme ( https://www.letelegramme.fr/dossiers/lepidemie-de-coronavirus/coronavirus-un-essai-clinique-de-chloroquine-entre-espoir-et-scepticisme-17-03-2020-12528232.php ). Je précise quelques trucs.

32/ - Je bloque instantanément et dès le premier commentaire de merde, même sans répondre
- Ne me taggez plus sur des essais cliniques, des publis, des preprints.

33/ Je suis généralement assez vite au courant, et au pire les journalistes ou autres scientifiques de mon entourage me les ferons parvenir.
- Ne me parlez plus des conneries de l’IHU, des instances qui ne font rien.

34/ Ce n’est pas mon problème et à mon niveau je ne peux rien faire, et je m’en fous un peu aussi.

Il est impossible de revenir pré mi-mars. Pas mal de choses se sont passées et je ne regrette pas tout ce qu’il s’est passé.

35/ Je constate juste après avoir décroché que le confinement à joué sur nous des tours bien étrange. Le temps s’est arrêté mais a filé à toute vitesse.

36/ Sans pouvoir appuyer sur pause, sans pouvoir empêcher que les choses ne s’enchaînent un peu partout sans avoir l’impression de sortir de nos petites bulles persos.

37/ J’ai vécu bien des choses étranges dans ma vie, et bien des moments ou j’ai eu besoin de couper, mais là particulièrement je vois ce que donne l’impression d’être privé de temps en ayant l’impression que rien ne bouge mais que tout file.

38/ Beaucoup de réflexions, beaucoup de contrecoups, beaucoup de doute sur la suite et ce qu’il va advenir.

39/ Mais je n’ai pas envie de devenir une caricature qui s’enferme dans un personnage Covidesque, avec un devoir de parler des mauvaises études, de parler d’un type en particulier, de parler de ci ou de ça. Ce n’est pas ce que je veux.

40/ J’ai envie de parler de potichats, de science, de critiques constructives, de musique, de Whisky et avec des gens bien. Faire des live Twitch rigolos, profiter de manière positive. Et travailler sur ma thèse avec mes collègues que j’apprécie.

41/ Poussez des coups de gueule et dire bite en bois et c’est de la bite.

Je ne peux pas revenir le jour ou le temps s’est mis en pause et qu’il a continué sa course personnelle, mais je n’ai pas envie de rater des jolies choses, des moments agréables et des personnes que…

42/ …j’apprécie parce que je me perds dans un ersatz de ce que je ne veux pas être. Et surtout pas parce que le Covid nous aura mis en pause tout en nous faisant poursuivre des semaines étranges et synonyme de biens des réflexions, parfois très difficiles.

43/ Sur ce, je reprendrais ce que je fais de bien, enfin de pas trop mal. Merci de m'avoir lu.


You can follow @Damkyan_Omega.



Bookmark

____
Tip: mention @threader_app on a Twitter thread with the keyword “compile” to get a link to it.

Enjoy Threader? Sign up.

Since you’re here...

... we’re asking visitors like you to make a contribution to support this independent project. In these uncertain times, access to information is vital. Threader gets 1,000,000+ visits a month and our iOS Twitter client was featured as an App of the Day by Apple. Your financial support will help two developers to keep working on this app. Everyone’s contribution, big or small, is so valuable. Support Threader by becoming premium or by donating on PayPal. Thank you.


Follow Threader