Matti Schneider (FR)+ Your Authors @matti_sg_fr Ingénieur transdisciplinaire. Diplomatie numérique @AmbNum. Co-construisit @BetaGouv @MesAides. Ex @Etalab @GovtNZ @OpenFisca. Lead @AgileFrance. 🇺🇳→@matti_sg Jul. 19, 2020 9 min read + Your Authors

« En 2015, le passage garanti vers l’Angleterre coûtait 500€. Aujourd’hui avec l’ajout de murs, de barbelés, d’obstacles, c’est 10 à 15k€. On observe du coup des petites embarcations qui tentent le passage du troisième détroit en trafic maritime mondial. »
#PasseursDHumanité

« C’est très simple pour une municipalité de trouver des solutions d’hébergement quand c’est fait au fil de l’eau. Quand je dis “personne ne dort dehors” c’est pas un slogan, c’est la réalité sur ma commune. Jusqu’à la crise en Syrie. » — @DamienCAREME
#PasseursDHumanité

« L’État n’a pas de solution pour nous aider à ce moment-là. On reçoit des forces de l’ordre pour éviter que ça dégénère, mais c’est tout. On décide avec @MSF_france de créer un camp. Personne n’avait d’expérience de création de camp à cette échelle en Europe.»
#PasseursDHumanité

« Du coup, on a fait plein d’erreurs. On a créé des petites maisons en bois plutôt que des tentes chauffées, pour recréer des espaces familiaux. On a découvert que les passeurs passaient la nuit pour monnayer l’accès, 100€/nuit ! »
#PasseursDHumanité

« On a du construire un rapport de force. On a déplacé les maisons monnayées par les passeurs avec des grues, pour bien montrer que ce n’était pas à eux. »
#PasseursDHumanité

« J’ai appris après coup que les femmes n’osaient pas aller aux toilettes la nuit, même si les toilettes étaient proches. Des espaces réservés aux familles à l’entrée du camp auraient peut-être aidé. »
#PasseursDHumanité

« On nous a souvent accusés de créer un “appel d'air”. Ce qu'on a vu, c'est qu'on est passés de 1300 à 700 personnes jusqu’à l’intensification des combats en Syrie. » — @DamienCAREME
C'est donc la pression externe qui module les arrivées, pas un attrait.
#PasseursDHumanité

« Sans y avoir fait particulièrement attention, on avait une communauté principalement kurde. À un moment donné, des Afghans sont arrivés. Les associations disaient bien “On ne fait jamais cohabiter des Afghans avec des Kurdes.” Un soir il y a eu une bagarre, un incendie… »

« En 4 heures, tout le camp a brûlé. Ça a été très dur pour tout le monde, pour les agent·e·s municipaux qui s’étaient investis… En attendant, on ne pouvait pas laisser tout le monde dormir dehors. On a accueilli 1280 personnes dans les gymnases de la ville. »
#PasseursDHumanité

« Et là, soudain, en 4 jours, l'État trouve 1280 places en France. »
#PasseursDHumanité

« Sur ces années, je n'ai jamais eu de délinquance, d’agression de la part des populations accueillies. Ni de manifestation, de tract, de phénomène d'opposition de la part de la population accueillante. Pour ça, il faut évidemment informer. »
#PasseursDHumanité

« Plutôt qu’une réunion publique qui peut être facilement envahie et détournée, j’ai mis en place une lettre d’information mensuelle avec de la #transparence sur tous les aspects (budget, construction, accueil…). Ce système d’échange a très bien marché. »
#PasseursDHumanité

« Les habitants disaient qu'il n'était pas possible de laisser des personnes vivre comme ça. Bref, on a réussi la rencontre entre populations accueillantes et accueillies. » — @DamienCAREME
#PasseursDHumanité

« Dans le débat public, il n'y a pas de place pour la nuance, on dirait que tout est binaire : soit on accueille les migrant·e·s et on est pro-migration, soit on est anti-migration et on ne veut pas accueillir des gens en détresse. » — @CedricHerrou

« Si j'avais ouvert un chenil ou un espace pour chats errants, on m'aurait applaudi. Là, j'accueille des êtres humains chez moi — déjà, j'accueille qui je veux chez moi — et on me stigmatise en me disant que je suis un “idéologue no-borders”… » — @CedricHerrou
#PasseursDHumanité

« On a réfléchi à qui s'adresser pour faire respecter la loi. Les maires locaux n'ont rien fait. Les gendarmes mobiles me faisaient des contrôles d’identité matin et soir. Mais on a fait le choix de s’opposer au préfet, pas aux gendarmes. » — @CedricHerrou
#PasseursDHumanité

« Le préfet des Alpes-Maritimes a été condamné 400 fois par le tribunal administratif ! Nous, on a réussi à mettre en place un protocole pour que la loi soit respectée. Je me suis retrouvé, moi, bac moins 4, sous-préfecture de fait des Alpes-Maritimes. »
#PasseursDHumanité

« Alors oui, c'est comme ça que je l'ai créé, le fameux “appel d’air”. Pas parce que les gamins adorent venir chez moi, en me disant “ouais @CedricHerrou j'adore tes tentes Quechua c'est trop la mode en Érythrée, je veux venir dormir dedans !” »
#PasseursDHumanité

Mais juste parce qu'en venant dans la Roya, les gens avaient plus de chances de voir leurs droits respectés.
#PasseursDHumanité

« Lors d'une énième convocation, j'ai eu un échange fabuleux :
- Pourquoi ils veulent venir chez vous ?
- Pour demander l'asile.
- Et pourquoi ils ne viennent pas en préfecture ?
- Ben, parce que vous ne les laissez pas y aller. »
@CedricHerrou
#PasseursDHumanité

« Les personnes qui sont contre l'immigration ne sont pas contre les immigrés, ils sont contre les conséquences d'une immigration mal gérée.
Personne ne trouve qu'un gamin qui traverse la Méditerranée seul et se retrouve coupé de sa famille c'est génial. »
#PasseursDHumanité

« La question est comment débat-on des modalités pour éviter que ce gamin tourne mal dans 20 ans. Pour l’instant on dit “Oui mais si on fait quelque chose les gens vont pas comprendre et il y aura le FN aux prochaines élections.” »
#PasseursDHumanité

« En fait, l'idée c'est que les gens sont cons. Le problème c'est qu'on les rend cons parce qu'il n'y a pas de débat. »
#PasseursDHumanité

« L'hébergement d'urgence j'ai trouvé ça plutôt facile. J'ai fait de l'événementiel. En gros c'est “manger, pipi, caca”.
Par contre une fois que ça s'arrête un peu, la carapace se fendille et le passé resurgit, l'avenir incertain se projette… et les gens deviennent dépressifs. »

« Donc on avait en 2017 une dizaine de personnes vraiment motrices, et d'un coup on vit avec une dizaine de dépressifs. Je ne peux pas les faire travailler, ce serait illégal. Il faut leur donner quelque chose à faire. C'est là que l'idée d'Emmaüs s'impose. »
#PasseursDHumanité

L’intervenant suivant est Michel Frédérico, vice-président d’@Emmaus_France, et n’a pas de compte Twitter.

« Chez @Emmaus_France, on a une politique d'accueil inconditionnel. Aujourd’hui, on a 65% de personnes qui n'ont pas les papiers qu'il faut — je refuse de dire “sans-papiers” parce qu'on n'a simplement pas les bons papiers au bon moment. »
#PasseursDHumanité

« Dans les communautés Emmaüs, on a un système de protection sociale OACAS qui permet de cotiser à la sécu et la retraite sur la base d'un SMIC. Pour les personnes qui n'ont pas les bons papiers, ça ne fonctionne pas. »
#PasseursDHumanité

« Il y a un premier changement avec la loi du 01/03/2019 : après 3 ans de présence en communauté Emmaüs, on peut demander la régularisation. Elle n'est pas automatique, mais on peut la demander. Avant, sous le régime de la circulaire Valls, c'était 5 ans. »
#PasseursDHumanité

« Emmaüs ne demande jamais de subvention, on vit de notre activité : c'est le modèle du bric-à-brac. Ce modèle marchait très bien au début car on recevait des objets produits au début du XXème siècle, des objets solides qui peuvent se réparer. »
#PasseursDHumanité

« Aujourd'hui, on reçoit des objets construits dans les années 80-90 : ça n'est pas solide, ça ne se répare pas. On a donc moins à vendre et de moins bonne qualité. Ce modèle est donc en train de péricliter »
#PasseursDHumanité

« Dans la communauté Emmaüs de Pamiers (Ariège), on fait du jardinage depuis longtemps. C'est là que l'idée est née de créer de communautés Emmaüs paysannes : le travail de la terre restera là. Étape 1 : nourrir la communauté. Étape 2 : nourrir le territoire. »
#PasseursDHumanité

« Longtemps Emmaüs a été accusé d'être excluant, que la communauté vivait indépendamment du territoire : les habitant·e·s ne savaient pas ce qu'il se passait dans la communauté. Depuis une décennie la tendance s'inverse, on a même des compagnons qui siègent au conseil municipal.»

« La première mission historique d’Emmaüs, c’est de _remettre les gens debout_. Redonner de la dignité aux personnes. On ne regarde pas ce qu'il s'est passé auparavant. Ce qui nous intéresse, c'est la personne telle qu'elle est maintenant. »
#PasseursDHumanité

« On a déjà eu une première transformation, où on cherche à s'inclure dans le territoire.
La suite, je crois que c’est de se demander ce qu'on va apporter à la société plus largement. »
#PasseursDHumanité

« Beaucoup de communautés possèdent des hectares de terrain. On ne va clairement pas se tourner vers de l'agriculture intensive, mais on se demande comment valoriser ce terrain pour qu'il fasse du lien entre la vie de la communauté et celle de la municipalité.»
#PasseursDHumanité

« Nous sommes un mouvement utopique : nous avons l'habitude de créer de choses. Derrière la question “qu'est-ce qu'on va apporter à cette société”, il y a “comment on va l'aider à se transformer [avant l’#effondrement]” ? »
#PasseursDHumanité

« Concrètement, comment le système de bric-à-brac, de réemploi, peut-il continuer si le système de surconsommation est amené à s'arrêter ? Emmaüs opère aujourd'hui plus d'une vingtaine de déchetteries en France, mais tout ça aura une fin. »
#PasseursDHumanité

« L’idée initiale était de “vivre des déchets des autres”. Mais on veut avoir moins de déchets ! Ce qu'on veut, c'est trouver des idées qui valorisent vraiment les gens. L'agriculture peut mener à ça. »
#PasseursDHumanité

« La limite de la réplication du modèle des communautés paysannes, c'est que tout n'est pas déplaçable : dans la Roya on fait surtout de l'olivier, on devra réinventer les modalités à chaque terrain. »
#PasseursDHumanité

« Le processus de l'agriculture via Emmaüs n'est pas encore assez clair pour que des communautés puissent se créer n'importe où, contrairement au modèle du bric-à-brac. »
#PasseursDHumanité

« Dans tous les cas, je crois que c'est l'avenir qui fabrique le présent : c'est parce qu'on a le regard porté vers le lointain qu'on peut construire un présent vivable et agréable. » — Michel Frédérico @Emmaus_France
#PasseursDHumanité

On me demande des détails sur #PasseursDHumanité. C’est un festival annuel dans l’arrière-pays de #Nice06, dans la superbe vallée de la Roya, à l’incroyable gare abandonnée de Saint-Dalmas-de-Tende, où les trains français et italiens se croisent.
 https://passeursdhumanite.com/ 

La ligne #Nice06-Tende est en risque car @MaRegionSud ne débloque pas les fonds nécessaires à la maintenance de la voie, alors que c’est une exceptionnelle liaison transalpine avec Turin.
Ce mouvement se croise avec celui de l’accueil des migrant‧e‧s incarné par @CedricHerrou.


You can follow @matti_sg_fr.



Bookmark

____
Tip: mention @threader_app on a Twitter thread with the keyword “compile” to get a link to it.

Enjoy Threader? Sign up.

Since you’re here...

... we’re asking visitors like you to make a contribution to support this independent project. In these uncertain times, access to information is vital. Threader gets 1,000,000+ visits a month and our iOS Twitter client was featured as an App of the Day by Apple. Your financial support will help two developers to keep working on this app. Everyone’s contribution, big or small, is so valuable. Support Threader by becoming premium or by donating on PayPal. Thank you.


Follow Threader