Twitter acquired Threader! Learn more

Note: This thread is related to #COVID19.

Follow the World Health Organization's instructions to reduce your risk of infection. Avoid the three Cs: Crowded places, Close Contact Settings & Confined spaces. Airborne aerosols play an important role in transmitting COVID-19.

- Avoid crowded places and limit time in enclosed spaces

- Apply social distance

- Air rooms by opening windows & doors

- Keep hands and surfaces clean, cover coughs & sneezes

- Wear a mask when you are not at home or when physical distancing is not possible

Quentin Jeannerat
+ Your AuthorsArchive @Q_Jeannerat Prédestiné par les initiales à sévir au Quotidien Jurassien. Formé par @letemps et @sofoot. Patriarche non-déconstruit et mathématicien dans une vie antérieure. Oct. 05, 2021 2 min read

Le certificat Covid est requis dans tous les lieux clos depuis le 13 septembre. Il est donc temps de tirer un premier bilan de cet outil, quintessence du progrès et symbole du génie humain dans ce qu’il a de plus abouti. ⬇️ 1/10

(photo prétexte)

Commençons par l’impact du passe sanitaire sur la propagation de l’épidémie. Ci-dessous, la courbe des contaminations en Suisse. On voit que l’extension du certificat le 13 septembre a totalement changé la dynamique de l’épidémie. Absolument bluffant! 2/10

Succès total également sur le plan de la vaccination. On voit ci-dessous que le 13 septembre marque un infléchissement durable de la courbe des vaccinations, et tout laisse à penser que les nouveaux vaccinés l’ont fait pour d’excellentes raisons. 3/10

Sur le plan social, le passe nous permis de revenir à une vie normale et sereine. La population est plus unie que jamais et les débats autour du certificat et du vaccin sont à chaque fois un modèle d’écoute et de savoir-vivre qui honore la tradition démocratique helvétique. 4/10

Sur le plan économique, le passe est aussi une franche réussite: les acteurs qui avaient sévèrement subi les restrictions des vagues précédentes (restaurants, clubs de sport, etc.) sont cette fois les grands gagnants de l’imposition du certificat Covid. 5/10

Par ailleurs, l’OFSP tient parfaitement compte des études qui montrent que l’immunité naturelle est meilleure que l’immunité acquise grâce au vaccin. La durée du certificat est dès lors toujours fort logiquement de 6 mois pour les guéris, contre 12 mois pour les vaccinés. 6/10

L’OFSP a aussi compris que c’est le taux de personnes immunisées (par le vaccin mais aussi par le virus) qui importe réellement, et ne s’intéresse dès lors plus seulement au seul taux de vaccination, totalement insuffisant pour appréhender l’immunité réelle des Suisses. 7/10

En outre, l’OFSP garde en tête que c’est avant tout les populations âgées qu’il faut vacciner en priorité. C’est pourquoi ses actions ciblent avant tout ces catégories d’âge et non les plus jeunes, qui ne sont eux pas un réel enjeu de santé publique s’agissant du Covid. 8/10

De plus, le CF le répète: la vaccination est un choix. Il n’a donc prévu aucun quota minimal de vaccinés à atteindre. En effet, on ne peut pas dire à un groupe de 10 personnes: «On ne force personne, mais il nous faut quand même 8 volontaires, que vous le vouliez ou non.» 9/10

Enfin, dans sa campagne de vaccination, il est très appréciable de constater que le CF se refuse à toute infantilisation des citoyens suisses. Il n’emploie que des méthodes qui font appel à la raison et se refuse systématiquement à dilapider l’argent public. 10/10


You can follow @Q_Jeannerat.



Bookmark

____
Tip: mention @threader on a Twitter thread with the keyword “compile” to get a link to it.

Follow Threader